Document sans titre

CANTAL-LIENS

 

- reproduction textes et photos soumis à l'accord de Cantal-Liens-

 

association de liaison pour la généalogie et l'histoire populaire du Cantal

...La généalogie autrement

 

Le monument aux infirmières de Reims

 

(Inspiré de textes et photos tirés du site « Histoire et mémoire des deux guerres » )
http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/lieux/1GM_CA/monuments/reims_infirmieres.htm

… Aux premiers coups de canon tirés en Alsace, la mobilisation des Infirmières fut immédiate, préparée qu'elle était par la Croix-Rouge française,
Elles se mobilisèrent même de l’étranger.. On sait ce que les Infirmières américaines ont apporté d'aide, donné de soins incessants, de dévouement courageux aux blessés.
Alliée de la première heure l’Angleterre avait mobilisé les mères et les sœurs de ses hommes qui combattaient avec les nôtres ; le Portugal, la Grèce, le Japon, la Serbie, la Roumanie, la Pologne, les Tchèques, nous avaient envoyé leurs Infirmières.

Toutes ces femmes ont donné aux combattants le secours immédiat et l'espoir d'une courte ou lente guérison. Toutes ont laissé dans le cœur de ceux qui ont survécu à l'horrible hécatombe le sentiment de la reconnaissance.
Plus nombreuses dans les villes plus grandes, qui pouvaient recevoir plus de blessés, les Infirmières eurent à Reims plus de victimes. C’est la raison pour laquelle Reims fut choisie pour ériger un monument à leur reconnaissance.

Y sont inscrits les noms de 979 infirmières dont 434 appartenant au seul Empire britannique :
      - 346 infirmières du Royaume-Uni
      -   53 infirmières canadiennes
      -   35 infirmières d'Afrique du Sud
      - 283 infirmières américaines
      - 211 infirmières françaises
      -   33 infirmières italiennes
      -   18 infirmières roumaines
      -   28 infirmières appartenant à l' Association des Dames françaises
      - 131 infirmières dont 18 religieuses, appartenant à la Société française de secours aux blessés ( 13 d'entre elles ont été tuées lors de bombardements d'hôpitaux )
      -   52 infirmières appartenant à l'Union des Femmes de France

Listes des ambulances, hôpitaux du front, hôpitaux auxiliaires, bombardés pendant la Première Guerre mondiale
      - 13 ambulances et hôpitaux du front
      - 25 hôpitaux auxiliaires
   
Ce monument a été inauguré le 11 novembre 1924, en présence des autorités civiles, religieuses et militaires de Reims ainsi qu’une délégation de la Croix-Rouge française.

Il est gravé sur ce monument : « La ville de Reims garde pieusement en ses archives le Livre d'Or des nobles femmes tombées au champ d'honneur », mais ce livre d’or se trouvant finalement dans les archives de la Croix-Rouge a été remis aux Archives municipales de la Ville de Reims en 2005.
   
  
      

Le monument face à la rue Cérès                       Deux infirmières venant au secours d'un blessé